TRIPTIC SEXE-POUVOIR-VIOLENCE

3 solos de clown tout public / 10 à 20min
Créations en cours 2016

Ce triptyque est avant tout une expérience d'écriture : il s'agit de proposer 3 thèmes à 3 auteurs, et de créer dans l'urgence (1 semaine max.) 3 courts solos de clown de 20min max. Puis, une journée de rencontre est prévue entre ces trois créations.

Des tabous, des zones d'ombre dont on ne parle pas, et si l'on dit en voir de partout qui s'exprime? J'ai envie de déconstruire les amalgames, mettre les consensus à l'épreuve ; "je suis pour la violence". "Le sexe, on en parle tout le temps, jamais"; "oui à la domination". Flouter les partis pris, les oui/non, pour questionner ce qui se joue, en deça.
C'est d'abord un corps, des organes que je vais mettre en jeu. "Sex", ce mot qui viens de "couper, sectionner"? Des glandes qui jouent le rapport de domination. Un appareil digestif force de dévoration, appétit énorme derrière qui suscite l'envie de pouvoir. Si j'ai une pensée d'auteur sur ces thèmes, je souhaite me mettre à la moulinette d'autres. Mettre, avec légèreté, le projecteur du clown sur ces trois zones d'ombre. Il y aura de l'humour généreux, de la bêtise croustillante. Il y aura de l'engagement sans concession dans le jeu. Rire de nos peurs, franchement ou en finesses.
Ces trois thèmes sont profondément lié à ce qu'est, pour moi, le clown, à un endroit archaïque, pulsionnel, vivant - mais aussi exempt de tout jugement de valeur ou traitement social.

AGENDA
-  "Violence" : le 15 janvier 2016 au Séchoir, Chanzeau
-  "Pouvoir" : le 23 janvier 2016 aux Coulées Douces, Savennières
-  "Sexe" : date en cours (fin avril, région angevine)


"Violence"

JOHAN Swartvagher

PARCOURS
Jongleur depuis 20 ans, metteur en scène, pédagogue.
Créations. « Au Pied du Canapé » (2005) solo de 25 minutes (plus de 100 dates en France et en Europe ; « Mars 07 » (2007), duo de douze minutes pour trois massues et une guitare électrique ; « Sans Titre » (2010), solo de 50 minutes pour un militaire, 20 massues et une bonne dose d’absurdité.
Projets internationaux. Organise et participe à à la FAAAC (Formation Alternative et Autogérée aux Arts du Cirque - 2006) qui lancera le projet « Work in Progress Arts Meeting » (février, mars, avril 2009 – Pologne - rencontre de 70 artistes Européens).
Monte le Collectif Protocole réunissant 6 jongleurs improvisateurs (Maison des Jonglages, aux Migrateurs, au Carreau du Temple...). Co-organise et participe à OCTNOV2010, réunissant 30 artistes au Portugal pour une résidence itinérante et autogérée.
Depuis 2013 il joue Ceci n'est pas un Urinoir, met en scène The Force dans le cadre du festival itinérant en voiliers Armada 2013. ; Flaque, jonglage contemporain, de la Cie Défracto ; le duo Louche Pas Louche, deuxième manche de la compagnie Albatros ; All The Fun de la compagnie EaEo.
Il propose également des stages et laboratoires : MJC de La Châtre, Stanica en Slovénie, Lido de Toulouse, festival DARC à Châteauroux, Centre Régional des Arts du Cirque de Lomme, Cirkus Fera en Serbie, Cirkorama en Croatie...

INTENTIONS
"Ce qui m'intéresse dans cette expérience c'est la notion collective.
Nous sommes trois à participer et c'est en confrontant nos écritures à celles des autres que nous allons peut être mieux comprendre nos choix personnels. Ensuite, ce qui m'intrigue c'est que j'ai carte blanche pour écrire et pourtant la matière de départ n'est pas de moi. En me donnant carte blanche, Isabelle me donne aussi comme point de départ sa matière, une matière qui n'est faite d'idées ou de figures mais d' "elle" toute entière. Je vais donc écrire ce solo avec toute la liberté que je souhaite mais avec en sous-texte le désir de ne pas trahir le clown porté par Isabelle, ou plutôt l'artiste qui se cache derrière. Enfin, le thème de la violence m'a été confié. C'est un thème toujours sous-jacent dans mon travail habituel mais je n'ai jamais été confronté à le traiter d'une manière frontale. Ce projet va me permettre de m'y plonger et peut être d'y comprendre quelque chose, ses mécanismes, sa force, son absurdité, sa beauté."

 

"POUVOIR"

Yvan Kryvokapic

PARCOURS

Diplomé des écoles d'arts appliqués parisiennes Boulle, Dupéré et Oliviers de Serres, il travaille dans diverses agence de com, start up en tant que graphiste concepteur et illustrateur.
Puis doucement bifurque vers la musique. Autodidacte, il officie 15 ans durant comme chanteur, guitariste et bidouilleur sonore dans différents groupes variant les plaisirs, naviguant du plus populaire au plus underground. En 2010, il fonde la compagnie La mariole avec sa compagne Samia HAKIMI, conteuse. Il créé les décors des spectacles, accompagne musicalement les contes et commence à jouer.
Au cours de l'année 2012-2013 il suit la formation longue d'Eric Blouet, intitulée 'L'acteur et le Clown".
Depuis 2014, en parallèle à son métier de musicien de bal auprès des Balochiens, il continue son apprentissage et ses expérimentations théâtrales avec la Cie La Mariole, la Cie Furiosa, et La Saponette, intervenant au plaisir comme comédien, conteur, clown, Mr loyal. 

INTENTIONS
" Ce projet m'excite tout d'abord parce que c'est a première fois qu'on me propose d'écrire pour un comédien et l'idée je l'avoue m'amuse beaucoup. Que l'on puisse travailler sur la notion du POUVOIR en plus se prête assez bien à cet exercice de manipulation subtile qui va être le mien.
Travailler avec Isabelle, un clown, un comédien, un personnage dont je connais les couleurs de jeu me parait être une bonne opportunité pour cette expérience d'autant plus que via notre formation commune, nous avons ensemble quelques références qui nous permettent de parler la même langue théâtrale.
Je ne vois rien à ajouter si ce n'est que je me frotte les mains  d'avance des bêtises que je vais lui faire faire. "

"Sexe"

Solène Garnier

PARCOURS
Solène Garnier naît à Paris en 1983, renaît à Berlin en 2007, est performer.
Après un DMA de Sculpture/Scénographie à l’École Normale Supérieure AAMA Olivier de Serre et une licence de philosophie à Paris IV La Sorbonne/Frei Universität Berlin, elle se forme sur le terrain en se lançant à l’assaut des scènes de Berlin et de Navarre.
Naîtront de ces alliances bâtarderesses Die Durchgeknallten Tanten (2007) et Circus Charlatan (2009). En 2009, la compagnie La Zampa la découvre en tant que danseuse contemporaine fanatique, alors (re)bonjour la France avec la création Daisy Cutter.
Elle découvre le collectif d’artistes FAAAC avec lequel elle participe à Arts Meeting en Pologne en 2009, Armada 2013 festival itinérant de deux mois en voilier entre les côtes méditerranéennes (création de Ulysse et le son des Bruits) et La Dérive sur la Loire en 2014. Solène Garnier utilise la musique, le texte, la danse et les images. Elle joue du synthétiseur analogique avec Nachlader de 2011 à 2013, des percussions brésiliennes avec le groupe Furiosa, et se produit en tant que de singer-songwritter-superstar; c’est So Lame ! ou le So Lame Music Show, en fonction du système métrique. Multi instrumentiste pour le théâtre de Das Helmi.
Depuis 2013, elle affermit son style musical et performatif en collaborant avec des metteurs en scène et des chorégraphes variées: Felicitas Braun, Dasniya Sommer, Daphné Achermann, Joachim Schoemer, Le Mataf Cie etc. sur les scènes les plus diverses: Deutsches Theater Berlin, Mousonturm Kunstlerhaus, Theater am Neumarkt Zürich, Oldenburgisches Staatstheater etc.
Et surtout elle continue à développer sa recherche propre notamment en tournant ses composition avec le So Lame Music Show, elle affine ses qualités improvisatrices avec Ulysse et le chant des bruits et de nombreuses collaborations ponctuelles, et travaille actuellement à l’écriture de Colonie, un docu-spectacle partant de la découverte des travaux et dessins inconnus de l’ethnologue de la musique Emma Eisenstein effectués lors de ses voyages en amérique du sud au début du XXe siècle.

INTENTIONS
" Il ne s’agit pas de faire de jolis spectacles. La recherche scénique ne doit pas être séparée du quotidien. Nous sommes venus pour penser ensemble en riant très fort et nous élever, ou tomber c’est égal,  en chantant; c’est-à-dire trouver les lieux, les moyens et le plaisir de l’émancipation. En groovant. "

Gros Plaisir 2017. Image : Juliette Zanon
Dernière mise à jour 23 oct. 2017