Septembre à la Dérive - création "JDPEPOLADP"

C'était en septembre, le festival "A la Dérive " de Tours à Nantes...au rythme de l’eau, en bateau, en radeau, en vélo, à pied, en carriole ou en pédalo. C'était 8 dates crash-test pour la création "J'ai des pieds en permanence ou l'atrophie du panard", qui s'écrit en jouant. Cinq escales, sur trente-et-un jours, quatre-vingts hurluberlu.e.s se laissant porter - s'échouant parfois, filant souvent avec le courant. Je reprendrai bien une tranche de steack de vase, crème de nuage, avec une pagaie trempée comme cuillère à soupe. Merci, dérivés!

Inspiration du mois d'aout

D'abord, un lien vers la bande annonce du film "Robert Hainard, l'art, la nature, la pensée".

En juill-aout-sept :
Suisse, Lyon, Anjou et pieds pour de vrai

L'été sera Suisse, d'abord. Avec deux temps d'exploration, forestier et méditatif, pour commencer le mois de juillet. Des temps pour nourrir la création de « J'ai des pieds en permanence ou l'atrophie du panard », solo en cours 2014-15.

De retour à Lyon les 17,18, 19 juillet, soyez bienvenus aux « Chroniques de Diane Bonjour ». C'est une proposition solo sur-mesure pour le festival « Les Rendez-Vous Marionnettes » dans le cadre de Tout le Monde Dehors au jardin de la Visitation, à Fourvière.

En dernière partie d'été, Gros Plaisir file goûter les vins d'Anjou et bouger son body à Valanjou pour le festival Vivarium "Corps Poésie Action"... Donnant d'abord un stage-laboratoire avec Franco Debière du 26 au 28 août (descriptif et inscriptions ici), je jouerai les 29-30-31 aout une étape de création de "J'ai des pieds en permanence ou l’atrophie du panard" après un travail d'écriture-affinage. Ce sera l'occasion de voir l'avancée du chantier.

Et en septembre, j'aurais des pieds pour de vrai : tout le mois sera consacré à une tournée en baskets avec "A la Dérive", festival itinérant doux et alternatif le long de la Loire. J’intercalerai des performances improvisées de "Coucou! le clown" (à domicile, en rue nature wc...) avec des extraits de "J'ai des pieds..." aux escales officielles du festival, agenda :
5/7 Sept : Saumur
12/14 Sept : La Possonière
19/21 Sept : Champtoceaux
26/28 Sept : Périphérie de Nantes (en cours)

14 au 27 avril14...Le Bois Midi Coulombs; résidence forêt

Suite à deux semaines de recherche avec Julien Pinaud et Stéphane Léchit à Ricochet Roubignac, et une sortie de résidence, me voilà au Bois Midi près de Paris chez les Chapardeurs pour une première semaine d'écriture. Autour de moi il y a des arbres une forêt, merveilleux et inquiétants, et je ne manque pas de m'égratigner dans les fourrés. Je défriche sans écraser les fleurs, la trame de l'écriture de ce spectacle. Pas tout à fait mûr mais en voie ; je prépare un herbier cela devrait m'aider.

1er mars14...Tapis blanc, bactéries et chute de ciel. Sortie de résidence au Kabaret du Moulin

C'était au Kabaret du Moulin, Avèze, Cévennes. Samedi 1er mars 2014. Tout était prêt, j'attendais derrière le rideau pour apparaitre. Mais il m'est tombé sur la tête, les gaulois n'en revenaient pas et moi j'ai tout vu au ralenti comme un tonneau en ferrari : l'accident au millimètre, je me glisse sous la toile comme un poseur nu parée pour le vernissage d'une exposition universelle des droits de l'homme. Immobile. La surprise éléctochoquée coule dans mes veine, condensée. Et puis c'est l'annonce du présentateur trop lent. Je brûle. Je gueule, je l'engueule je lui ferait bien la peau. Ca y est. Apparait la bête d'humanité pour vingt minutes de déferlante au présent, dix milles conneries de rouleau torche cul, des mots sur mes tripes elles bactérie, un parcours d'aventure dans 10m2 et les pauses les respirations la vie. Repartir comme je suis venue, d'une chute en haut d'un escabeau : haut en bas, bas en haut. Moulin de la fortune !


15fèv. 14...Rocking chaire, sortie de résidence à La Ruche, Lyon

Je me suis déléctée de jouer avec mon rockin'chair as an old english woman at le moment du thé, calmement en profitant de chaque instant, devant le public de la Ruche, lieu de résidence Lyonnais le samedi 15 février à 20h. Pour une pause bien pleine. Ce résultat au présent, ce jet d'écriture était le retour de flamme d'une semaine de travail sur mon solo en compagnie de 7 clowns femelles, qui, elles, travaillaient sur d'autres sujets aussi divers et variés que le duo, le plaisir, le vide et le rien. En présence de Garance Guierre, Dorothée Dall'Agnolla, Aurélia Pie, Claire Calvi, Corinne Bodu, Alice Liénard. C'était un laboratoire dédié au clown tout azimut, et il a fallu que je trace des balises, que je pose des boussoles saoules et massives pour ne pas me perdre dans la profusion autogérée et stimulante de ce gynécé généreux. En résultent des traces nettes pour la création en cours. Et nous avons vécu fort. Et ça continue.
 

Gros Plaisir 2017. Image : Juliette Zanon
Dernière mise à jour 23 oct. 2017